Etablissements LOUISE

Le spécialiste de la Fougasse de tradition destiné aux professionnels de la boulangerie

et de la restauration.

 

 

La société a commencé fin 2014 grâce à l'expertise de deux associés.

L'un est issu de la distribution moderne, connaissant les attentes des consommateurs et notamment en ce qui concerne la qualité des produits proposés,

le deuxième associé ayant plus de 20 ans d'expérience dans la boulangerie traditionnelle et soucieux de proposer des produits très traditionnels aux plus grand nombre de consommateurs.

 

 

Objectif affiché : proposer une recette dans le respect des traditions que l'ont ne trouve que dans quelques boulangeries dans le Languedoc Roussillon, adapté aux méthodes de travail moderne de la boulangerie.

 

 

 

 

Produit livré cru, surgelé, poussé, doré

Pas de décongélation, pas de pousse !

Petite histoire de la fougasse

Petite histoire de la fougasse

 

 

A la fin du xixème siècle dans nos villages de france, l'alimentation quotidienne est principalement basée sur le pain et pour viande le cochon qui était la seule viande consommée avec les volailles de la ferme.

N'ayant pas de boulanger, les villages possédaient un four communal dans lequel un boulanger itinérant passait tout les quinze jours pour cuire les pâtes à pain que chaque familles avaient préparé.


Le four fonctionnant au bois, le boulanger y déposait des bouts de pâte crue  afin de déterminer lorsque le four était à bonne tempèrature pour y cuire les pains.

Rien ne se perdant dans le cochon surtout en ces temps là, ils incorporaient à cette pâte à pain les bas morceaux de cochon fait de couenne et de viande grillés appelés les gratons.


Lorsque ce bout de pâte mélangé aux gratons était donc cuit et pendant que les grosses miches de pains des villageois étaient dans le four, le boulanger et ces villageois ont pris l'habitude de déguster ces morceaux de pâte et de gratons accompagné de vin.   

 

La fougasse traditionnelle est donc à l'origine faite avec des gratons de porc.

Symbole de partage, le boulanger l'offrait à sa clientèle le soir de noêl.

La ménagère en confectionnait trois qu'elle disposait sur une claie d'osier et qu'elle offrait aux enfants en

attendant le jour de noêl.

 

Dans le four communal, elle était échangée avec celle de la voisine.

 

L'origine géographique de cette tradition étant le Vaucluse étendu au Languedoc et à la Provence, c'est naturellement quelle est présente dans la crèche familliale.

Elle est suspendue au bras d'un santon qui l'offre à l'enfantoun.

 

Symbole d'amitié, elle doit être rompue à la main et ne jamais être tranchée à l'aide d'un couteau.

Symbole de vie, elle est à l'origine de nombreux dictons.

Symbole de mémoire, on la retrouve toujours sur les tables provençales.

 

Aujourd'hui elle se décline aux gratons de porc, aux olives noires, aux gratons de canard, au poulet, et se déguste principalement au moment très convivial de l'apéritif.

 

ELLE EST DEVENUE LA STAR QUI ACCOMPAGNE L'APERITIF DANS L'ART DE VIVRE DU SUD